Je vous en fait le bref résumé (désolé pour ceux qui sont dépendants de liens internet).

Des médecins polonais, du secteur public, se sont aperçus que la destruction du système de santé public de leur pays était antérieur à la crise financière européenne...

Ils ont contacté certains de leurs collègues à l'étranger, ainsi que des groupes de citoyens qui à un titre où un autre diffusaient de l'information sur le rétrécissement des possibilités d'accès à la santé partout en Europe.

Le cas emblématique est ...en Grèce (c'est fou, mais en ce moment tout semble arriver aux Grecs, comme si les Dieux de l'Olympe les avaient vendus aux tenants de l'Enfer).

Ceci dit, si vous avez la curiosité d'écouter des médias hors télévision et hors radios commerciales, et si de surcroit vous faites des rapprochements avec des documentaires pédagogiques qui abondent depuis une douzaine d'année (de l'ancien " Memoria del saqueo " au récent " Inside job " ), vous en déduisez rapidement que la Grèce n'est pas un pays victime d'une malédiction de la nature.


Mais revenons à notre flash d'informations...

Voilà donc que ces médecins et ces citoyens européens ont une idée " européenne ". Pour tenter d'être le grain de sable capable de freiner les lobbies qui font le forcing pour que les institutions non élues de l'Union Européenne (UE) exigent la sortie progressive de la santé du domaine non marchand (pour sa partie publique), ils vont créer un groupe capable de porter la voix de ceux qui veulent conserver la possibilité pour l'ensemble des Européens d'accéder à des soins de bases gratuits ou du moins à un prix accessible à la majorité.

La pression financière vient d'une logique extra-nationale. Il est donc heureux de voir une initiative de contre-propositions qui soit également à un niveau extra-national !

Fabien.

J'ai enregistré l'émission. L'enregistrement est stocké ici.